Webcams sur le Port

Bonnes pratiques pour les plaisanciers

Le port de Mataró est une référence en matière d’environnement et de gestion des déchets.

Naviguer avec respect et utiliser les installations avec considération préserve notre planète pour l’avenir de nos enfants.

Quand nous naviguons

Réduisons la vitesse

Naviguer dans le respect de la vie aquatique. L’excès de vitesse augmente la consommation, génère plus de bruit à l’intérieur et à l’extérieur de la mer et pollue davantage.

Efficacité

Avoir un bateau efficace et bien conçu pour éviter ces impacts et l’utiliser de façon responsable.

Moteurs

Remplacer l’ancien moteur de nos navires par un moteur plus efficace et respectueux de l’environnement, qui a un faible niveau de décibels et de fumées.

Voile

Naviguer le plus longtemps possible avec les voiles lors de notre route : nous profiterons davantage de la mer, nous durerons plus longtemps et notre temps à bord sera inoubliable.

Ne jetez pas de nourriture

. NE JAMAIS jeter de la nourriture dans la mer car elle aide à transformer un environnement qui doit être gardé aussi naturel que possible. Voir flotter la nourriture n’est pas agréable, il endommage le paysage et change le comportement des animaux.

Zones sensibles

Éviter de naviguer dans des zones écologiquement sensibles, il faut donc bien s’informer sur la zone dans laquelle nous naviguons et savoir si elle est déclarée comme une zone sensible au passage des cétacés, des tortues ou autres animaux pélagiques.

Ancre

Jeter l’ancre en respectant la vie de l’environnement de là où nous sommes. Normalement, l’amoureux de la mer, lorsqu’il navigue cherche des endroits intacts et calmes qui, presque toujours, sont les plus beaux et fragiles. Il faut évaluer l’impact que nous pouvons avoir par notre présence ou notre attitude sur l’environnement.

Moins de pression

Si nous voulons jeter l’ancre dans des zones sensibles et qu’il y a foule, nous devons être responsables et chercher une autre zone avec moins de pression.

Pêche

Pêcher de manière responsable, seulement dans les zones autorisées et jamais dans les zones protégées, sensibles ou à haute pression extractive. Pour pêcher, il faut d’abord semer.

Dans le port ou dans les zones d’ancrage

Contrôle des eaux de sentine

1

Éviter la production d’eau de sentine: effectuer un bon entretien du bateau et/ou faire confiance aux ateliers nautiques qui soient professionnels et qui aient un certificat de système de gestion de l’environnement, comme l’ISO 14001 ou le règlement EMAS.

2

Vérifiez que le système de vidange de l’eau de sentine fonctionne correctement grâce à des systèmes efficaces et fermés afin d’assurer une bonne gestion de l’eau contaminée.

NE JAMAIS VIDER les eaux de cale sales en haute mer

Gestion des déchets générés à bord

1

Assurer une bonne gestion des déchets en les amenant aux points de tri du port, au point vert le plus proche de la ville ou du village ou, si nécessaire, chez nous.

2

Faire un achat vert et intelligent avant l’embarquement. Pour produire moins de déchets, il le mieux est de les éviter en minimisant les emballages, le papier et le carton.

3

Transporter des contenants réutilisables adaptés à chaque fonction, des bouteilles d’eau en plastique, des boîtes d’aliments en plastique hermétiques, des sacs en tissu résistant pour les fruits et les aliments et avoir des sacs ou des boîtes pour pouvoir ramener les déchets de base (papier, plastique, emballage…).

NE jamais jeter des déchets de toute nature en haute mer.

Mouillage dans les champs de bouées

1

Exiger que l’ancrage soit écologique et bien planifié avec des systèmes à faible impact qui ne dépassent pas la capacité de charge de l’environnement et jamais sur des communautés protégées comme les fonds de phanérogames marines ou sur les habitats ou les espèces à forte fragilité.

2

Il faut exiger que tous les services découlant de l’activité nautique de la zone d’ancrage soient durables et respectueux de l’environnement marin.

Documents et liens